Formation pharmacien - Les antithrombothiques


<span>Formation pharmacien -</span> Les antithrombothiques

Les antithrombotiques regroupent principalement 4 classes pharmacologiques : les antiagrégants plaquettaires, les héparines, les AVK et les AOD ou NACO. Avec plus de 70 millions de boîtes vendues par an, dont 44 millions d’antiagrégants plaquettaires (selon le point d’information de l’Assurance Maladie du 15 octobre 2015), environ 10% de la population française a utilisé un antithrombotique en 2015.

L’utilisation des antithrombotiques est en constante évolution depuis plus de 10 ans. Plusieurs raisons peuvent expliquer cela :

• le vieillissement de la population entraîne une augmentation des risques cardiovasculaires qui seront contrôlés par les AAP ou les AVK,
• une augmentation des pathologies cardiovasculaires (diabète et HTA) dû principalement à notre mode de vie,
• une meilleure identification des personnes à risques.

Il est plus que nécessaire au pharmacien d’officine comme à son équipe, d’être irréprochable sur la gestion des antithrombotiques, afin de minimiser le risque hémorragique et les conséquences qui peuvent en découler

Durée
7 heures
Modalité
Présentiel
Public concerné
Pharmaciens titulaires
Pharmaciens adjoints
Préparateurs en pharmacie
Participants
20 max
INSCRIPTION À LA FORMATION
Dates de formation
Détails du programme

Objectif pédagogique de la formation


  • Bien différencier les différentes classes pharmaceutiques, et leurs indications..
  • Gérer les contre-indications absolues et relatives des antithrombotiques.
  • Gérer les IAM, et trouver des alternatives thérapeutiques principalement avec les AVK et les AOD.
  • Définir les cas où l’arrêt de l’antithrombotique est justifié. n Connaître les différents protocoles de relais entre antithrombotiques (AVK>Héparine ; AVK>AOD ; AOD>AVK ; Héparine>AVK...)
  • Apprendre à gérer un patient sous AVK, avec les réadaptations des doses, les suivis nécessaires dans certaines situations et éduquer les patients à optimiser leurs traitements.
  • Prérequis


    Intérêt certain pour la prise en charge des patients sous antithrombotiques.

    <span>Formation pharmacien -</span> Les antithrombothiques

    Méthodes, moyen pédagogiques et techniques


  • Groupes de 20 personnes maximum
  • Apport de connaissances théoriques toujours illustrées de cas pratiques
  • Travail interactif avec les stagiaires
  • Support de présentation power point affiché via un projecteur et support papier de la présentation remis à chaque stagiaire pour la prise de notes.
  • Réflexions à partir de cas pratiques rencontrés lors de leur exercice professionnel
  • Réalisation de fiches pratiques à remettre aux patients
    > Diaporama
    > Fiches professionnels de santé/patients pour les principales thérapies ciblées
    > Cas pratiques
  • Modalités de suivi


    L’attestation de suivi de fin de formation mentionnant (art. L. 6353-1 du code du travail) : le nom du stagiaire, l’intitulé de la formation, la nature de l’action, articles L6313-1 et 6314-1 du code du travail (adaptation, promotion, prévention, conversion, acquisition, entretien ou perfectionnement des connaissances, qualification), le lieu, date et durée, évaluation des acquis de la formation.

    Modalités d'évaluation


  • Questionnaire d’évaluation des connaissances et des pratiques à compléter à distance 15 jours avant la formation directement envoyé par mail aux participants
  • Questionnaire d’amélioration des pratiques professionnelles envoyé directement par mail aux participants à remplir dans le mois qui suit la formation
  • Qualité précise du formateur


    Docteur en pharmacie
    (voir la liste de nos formateurs)

    Durée et tranche horaire par item (1 jour)


    LA COAGULATION (20 minutes)
      • La vasoconstriction
      • L’hémostase primaire
      • L’hémostase secondaire
      • La fibrinolyse
    LES DIFFÉRENTS ANTI THROMBOTIQUES (15 minutes)
      • Différence entre un anticoagulant et un antiagrégant plaquettaire.
    LES ANTIAGRÉGANTS PLAQUETTAIRES (1 heure)
      • Les cibles des AAP
      • Mode d’action des AAP
      • Indication des AAP en prévention primaire
      • Indication des AAP en prévention secondaire
      • Interruption des traitements en pré-opératoire
      • Cas Clinique 1 à 3
    LES HÉPARINES (1 heure 5)
      • Cible des héparines
      • Mode d’action des héparines
      • Différence entre HNF et HBPM
    • Les HNF
    • • Posologies curatives et préventives
    • Les HBPM
    • • Posologies curatives et préventives
      • Mise à jour 2017
      • La surveillance plaquettaire
    LE FONDAPARINUX (10 minutes)
      • Rappel du mode opératoire d’une injection SC
    LES AVK OU ANTI-VITAMINE K (2 heures)
      • Mode d’action
      • Définition de l’INR
      • Cible des INR en fonction des indications de l’AVK
      • Initiation d’un AVK
      • Mode de prise
      • Risques des AVK
      • Signes de surdosages
      • Les IAM
      • Comment initier un AVK ?
      • Vigilance de l’ANSM sur la Fluindione.
      • Adaptation des doses en fonction de l’INR
      • Durée des traitements sous AVK
      • Relais AVK-Héparine
      • Relais Héparine-AVK
      • Cas cliniques 4 à 8
      • Pourquoi un AVK dans la FA ?
      • Le Coagucheck
    LES NACO OU AOD (2 heures)
      • Mode de prise des NACO
      • Avantages et inconvénients de NACO
      • Posologies usuelles de NACO
      • Situations à risques hémorragiques
      • Oubli d’une dose
      • CIAM des NACO
      • AVK vers NACO et NACO vers AVK
      • Interruption des traitements en cas de chirurgie programmée
      • Étude COMPASS : vers une nouvelle stratégie anti-thrombotique
      • Cas clinique 9
    CONCLUSION (20 minutes)